Commune d'Andryes

Dès le début du VIIè siècle, un prieuré de Bénédictins est fondé à Andryes. Sa création serait dûe à la décadence du prieuré de Druyes les belles Fontaines. Sous le nom de Saint Robert, ce prieuré a été donné en 1067 par l'Evêque d'Auxerre à l'Abbaye de la Chaise Dieu (Haute Loire), puis réunit au XVIIIème siècle, aux Chartreux de Basseville (Nièvre).

Le prieuré d'Andryes connait au XIème et XIIème siècles des jours de gloire et de ferveur,il était une école de sagesse, de science et de vertu.Plusieurs religieux qui y étudièrent devinrent des abbés de puissantes abbayes. Puis, aux XIIIème, XIVème et XVème siécles, des luttes troublent sa prospérité matérielle et le XVIème siècle verra sa décadence. Le titre de prieuré est supprimé le 9 octobre 1735. On suppose que les prieurs auraient appelé l'endroit où fut bâti leur prieuré "Andryes" parce qu'il fut bâti à la façon de Druyes.

L'église qui domine la vallée date de 1769 et offre la particularité d'être tournée à l'Est, ce qui est très rare en France.

(Source : Guide pratique 2000 de la CC du Pays de Coulanges sur Yonne)

église d'Andryeslavoir d'Andryes